Boucle du Bric de la Croce
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Boucle du Bric de la Croce
Boves

Boucle du Bric de la Croce

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Boucle assez longue et difficile, mais dont les points de vue récompensent les efforts des marcheurs. Le circuit suit la pente de la Bisalta, sur le versant de Boves et Peveragno. En partant de Castellar di Boves, on rejoint quelques jolis hameaux à l'écart des circuits les plus empruntés pour suivre ensuite le tracé agréable de la « via Grima », une ancienne voie reliant le Piémont à la Provence, qui aurait été empruntée par Napoléon Bonaparte lui-même sur son parcours du Col de Tende vers le Monregalese. L'itinéraire passe ensuite par le Col de Bercia et aux abords de Fontana Cappa, pour couronner le parcours avec l'ascension du rocher dentelé aux multiples noms : Bric della Croce, Bric Croè ou plus simplement Rucàs, pour les gens du coin.
Entre châtaigniers, vastes clairières, vallons escarpés et magnifiques coteaux ombragés parsemés de hêtres et bouleaux, le circuit est plaisant et diversifié. Il est conseillé d'effectuer cette boucle à l'automne ou au printemps, mais elle peut également faire l'objet d'une belle excursion hivernale en l'absence de neige. La descente réserve plusieurs surprises : on trouve encore dans le Val Fredda les traces visibles de l'extraction d'uranium, activité initiée pendant l'après-guerre qui a coûté la vie à de nombreux mineurs. 

1 patrimoine à découvrir
Histoire et sentier historique

Le miniere d’uranio della Bisalta

La prima a scoprire la radioattività cuneese (la Bisalta, ma anche quella delle fonti di Lurisia) era stata Marie Curie, giunta qui nel 1918, nell'immediata conclusione della Grande Guerra. Nel 1949, poco dopo la fine del Secondo conflitto mondiale la Montecatini, acquistò la concessione per estrarvi materiali radioattivi. Un cantiere venne aperto in Val Fredda, e dal 1950 in poi iniziò l'estrazione. Nel 1952-53 arrivò un nutrito gruppo di una ventina di operai che si aggiunse ai reclutati locali, e per dieci anni la miniera funzionò a pieno regime. Fino a che nel 1960, esaurito il filone estrattivo, la Montecatini annunciò nel 1961 la chiusura, definitiva nel 1962. Oggi l’ingresso della miniera è evidenziato dai cartelli firmati dal meccanico della miniera Andrea Castellino, unico superstite di tutti i lavoratori assunti – circa una quarantina – e in seguito morti per patologie legate all’esposizione al materiale radioattivo.

lire la suite

Description

Monter sur le sentier de terre sans marquage qui s'enfonce dans la châtaigneraie (dépasser l'embranchement sur la droite quelques mètres après le point de départ). Rejoindre Tetto Battaglia et continuer dans le bois dense de châtaigniers. Emprunter le chemin sur la droite qui s'enfonce dans le bois avant de déboucher sur un espace plus ouvert en face des belles maisons de Tetti Comba. Quitter peu après le chemin de terre pour rejoindre la via Grima sur la droite (marquage jaune), au niveau d'un panneau Interdit d'accès. Le parcours continue à plat, traversant des bois de châtaigniers et bouleaux. Rester sur la droite à l'embranchement. On dépasse sur la gauche quelques maisons et le fournil du hameau. En arrivant au niveau des ruines de Tetto Battaia (présence d'un point d'eau), ignorer l'embranchement sur la droite et longer les ruines de l'ancien hameau en amont. L'itinéraire continue sur une route plate, jusqu'à une deuxième croix en bois, au niveau des pylônes électriques. Suivre le marquage jaune pour s'enfoncer dans une zone densément boisée de feuillus. La route rétrécit peu après, repart en montée, puis tourne vers la gauche pour rejoindre une clairière (Prati Sagnas). Suivre le chemin en restant sur la gauche à la prochaine bifurcation. Traverser deux bassins, puis rejoindre le Col de Bercia par un sentier raide, pour emprunter le chemin vers l'est (gauche) en suivant plusieurs grands virages. Peu avant d'arriver à Fontana Cappa, on quitte le chemin de terre plat pour emprunter un sentier escarpé sur la gauche qui mène rapidement au sommet du Monte Croce ou Rucàs. Retourner sur le sentier initial et continuer jusqu'au pylône ; tourner à droite pour traverser brièvement le vallon de Peveragno, en dépassant peu après un chemin de terre en montée vers Fontana Cappa. Suivre le chemin vers le nord (gauche) pour atteindre Tetti Ser, et tourner à gauche. Rester sur la gauche au croisement suivant, pour descendre vers Tetto Cava et Tetti Fenera. L'itinéraire descend dans le Val Fredda, où on distingue l'ancienne entrée des mines d'Uranium de la Bisalta. On rejoint ensuite le Colletto di San Giovenale, pour suivre le chemin de terre en forêt sur la gauche. Au bout du chemin, tourner de nouveau à gauche dans la via Tetti Molettino, que l'on suit sur quelques centaines de mètres jusqu'à la route pour Castellar, qui permet de retourner au parking.

Départ : Castellar di Boves (718 m)
Arrivée : Castellar di Boves (718 m)
Communes traversées : Boves, Peveragno

Profil altimétrique


Accès routiers et parkings

Garer la voiture sur le terre-plein du vallon Sergent (panneau) situé 500 mètre après l'écriteau indiquant le hameau de Castellar di Boves sur la gauche.


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :