Le Pic d'Ormea
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Le Pic d'Ormea
Ormea

Le Pic d'Ormea

Flore
Géologie
Sommet
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Une montée assez contraignante, aussi bien à cause du dénivelé que de la pente du sentier. Dans la partie en altitude de l'itinéraire, le sentier se perd par endroits. Pour arriver au sommet il faut franchir quelques mètres à l'aide des mains.

Une montée charmante qui reste pendant des heures sur la très longue dorsale qui descend vers le sud du Pic d'Ormea. Des pâturages en bas, des rhododendrons ferrugineux en altitude et de larges panoramas accompagnent la montée. Lors des claires journées d'automne, le regard  plane de la Corse au Mont-Rose.


1 patrimoine à découvrir
Faune

L'aigle royal

l y a peu de randonneurs qui visitent la montagne qui l'ont vu ou pensent l'avoir vu. Beaucoup l'ont apprécié, car l'aigle est l'un des emblèmes de nos Alpes et a rempli d'innombrables histoires, sagas, légendes. Aujourd'hui, après quarante ans de protection, il est possible de l'observer dans toutes les vallées alpines, tout en gardant une haute intention de surveiller son territoire. Peu de gens, enfin, pouvaient le voir pendant la chasse, en survolant les pentes à très basse altitude, prêts à surprendre sa proie.

lire la suite

Description

À côté de l'église de Chionea on prend la route goudronnée qui monte à droite. Après les maisons on monte à droite, sur un chemin muletier, d'abord en béton puis pavé, qui gagne la Colla de Chionea (1223 m, 0h20 de Chionea).
Au col il y a un carrefour: on prend le premier sentier sur  la gauche, qui mène à la ligne de partage des eaux, bien ensoleillée, parmi la rare végétation arbustive et les roches affleurantes. 
La montée, toujours à l'abri de la crête de la Côte Valcaira, est assez fatigante. Arrivés sur une esplanade couverte de prés où il y a un abreuvoir, on ignore la piste en terre  battue et on cherche les marques au fond du plateau, sur la droite.
En se déplaçant tantôt sur le côté nord, tantôt sur le sud, de la crête, on ignore à l'altitude de 1880 m environ une trace qui croise le sentier, puis, après une autre montée raide, on tourne à gauche sur le sentier à mi-côte qui mène au refuge Valcaira (1990 m environ, 2h25 de la Colla de Chionea).
Du refuge on se dirige vers le nord nord-est, en revenant sur la ligne de faîte où on retrouve, en correspondance du terrain d'atterrissage pour les hélicoptères, le sentier pour le sommet abandonné peu avant.
On le suit vers la gauche, en remontant une pente raide couverte de rhododendrons. On laisse sur la droite le sentier pour le Lac et la Colla du Pic et on arrive d'abord au sommet de 2365 m, puis à la selle à l'est du Pic d'Ormea (répétiteur). On grimpe en zigzag sur la pente raide couverte de prés qui descend du sommet et on franchit en s'aidant des mains quelques petites roches faciles. Le sentier (un peu exposé) bifurque: en allant à gauche on arrive au sommet du Pic d'Ormea (2476 m, 1h40 du Refuge Valcaira).

Départ : Chionea (1154 m)
Arrivée : Pic d'Ormea (2480 m)
Communes traversées : Ormea

Profil altimétrique


Accès routiers et parkings

De Ceva on remonte la Vallée Tanaro jusqu'à Ormea. Au fond de Piazza della Libertà on prend la petite route goudronnée qui monte à Chionea et Chioraira. À la première bifurcation on tourne à droite, en suivant les indications pour Chionea. Les parkings disponibles sont très peu nombreux.


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :