Le Col de Fenestre
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Le Col de Fenestre
Entracque

Le Col de Fenestre

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Le parcours commence par le Plateau du Praiet : ici, il faut passer au pied du Refuge Soria Ellena, avant de continuer sur un chemin muletier en bon état, menant à l'un des cols les plus praticables de la Vallée Gesso, fréquenté depuis un grand nombre de siècles.

Différentes ambiances et beaux paysages sont au rendez-vous dans cette escapade vers le Col de Fenestre. Après les pâturages du Plateau de Praiet, c’est un premier environnement clastique qui se présente, suivi du très joli Lac du Praiet, petit trésor peu fréquenté des randonneurs, le rendant très reposant. De nombreuses ruines de bâtiments militaires datant de différentes époques se rencontrent tout au long du parcours.


Les 7 patrimoines à découvrir
Faune

La réintroduction du Gypaète

Le Vallon de la Barra a été choisi comme site de lâchers dans le projet de réintroduction du Gypaète barbu sur les Alpes. Exterminé (il semble que le dernier a été tué en 1913 en Vallée d'Aoste) à cause de sa taille et de la fausse croyance qui le voulait prédateur implacable d'ovins, il est revenu dans les cieux de l'arc alpin. Depuis 1986, en effet, un projet de réintroduction a uni l'Autriche, la France, la Suisse et l'Italie. Entre 1994 et 2015, sur le territoire du Parc aussi des couples de jeunes gypaètes ont été lâchées tous les deux ans (en alternance avec le parc français du Mercantour).

lire la suite
Faune

Le Gypaète barbu

Le Gypaète barbu (Gypaetus barbatus), aussi connu comme Vautour des agneaux, a une envergure qui peut arriver à 285 cm et un poids qui peut dépasser les 6 kg. Planeur exceptionnel, sachant exploiter jusqu'au moindre courant ascensionnel, il est un nécrophage qui ne se nourrit que des cadavres d'animaux, notamment d'ongulés sauvages et domestiques. Consommateur d'os, cartilages et ligaments, il transporte en vol les os les plus grands pour les casser en les laissant tomber sur les pierriers pour pouvoir s'en nourrir. Monogame et à la longue vie, le gypaète d'habitude nidifie sur les parois rocheuses entre 1000 et 2000 m d'altitude.

lire la suite
Histoire et sentier historique

Le Piazzale dei Cannoni

La dénomination de Piazzale dei Cannoni, ou mieux Piana dei Cannoni (Esplanade des Canons), est vraisemblablement due à la présence, au cours de la seconde guerre mondiale, de la 181e Batterie de mortiers de 210/8. Les plateformes des pièces sont situées un peu à sud de la route en terre battue, le long de la pente, même si elles ne sont pas faciles à reconnaître. Sur le côté opposé du vallon, au-delà du torrent, on trouve les ruines de probables pièces logistiques et même d'une cuisine en plein air.

lire la suite
Histoire et sentier historique

La Caserne défensive Col de Fenestre et les autres œuvres du Val Alpin

Cette caserne est un gros bâtiment en pierre et béton, encore passablement gardé, bâti pour héberger les troupes qui défendaient le col. Elle disposait de 16 salles et pouvait héberger 50 hommes.
Outre la caserne, pour défendre le col pendant la seconde guerre mondiale il y avait d'autres œuvres fortifiées. Sur le versant actuellement français, les ruines d'un gîte du XXe siècle, dédié au Lieutenant Mario Amedeo, et deux bunkers faisant partie du Val Alpin – l'Œuvre 126 à gauche du col, la 127 à droite - sont bien évidents.

lire la suite
Histoire et sentier historique

Les Sentiers de la Liberté

Entre le 8 et le 13 septembre 1943, le lendemain de l'armistice, environ mille deux cent juifs civils venant de Saint-Martin Vésubie, tout âge et classe sociale confondus, franchirent les Alpes derrière les troupes italiennes de la IVe armée. À pied, par deux routes différentes, le Col de Fenestre et le Col de Ciriegia, les réfugiés arrivèrent respectivement à Entracque et à Valdieri, où ils furent logés dans des casernes et avec des moyens de fortune. Une plaque commémorative placée sur le mur de la caserne du Col de Ciriegia rappelle ces événements. 

lire la suite
Faune

Le Bouquetin des Alpes

Le Col de Fenestrelle, ainsi que la région qui l'entoure, est très fréquenté par le bouquetin.
Le Bouquetin des Alpes (Capra ibex) fréquente les prairies alpines et les parois rocheuses même au-dessus des 3000 mètres, en ne s'avançant dans les fonds des vallées (pourvu qu'ils ne soient pas boisés) qu'au début du printemps, afin de pouvoir se restaurer après le long hiver. Les deux sexes sont dotés de cornes à croissance annuelle, mais aux dimensions biens plus grandes dans les mâles. Le pelage, de couleur beige clair l'été, l'hiver arrive à assumer une couleur brun foncé.

Sédentaire, il aime les pâturages et se nourrit essentiellement d'herbe, intégrée par des mousses, des lichens et des feuilles d'arbustes de montagne, notamment l'hiver.

lire la suite
Transfrontalier

Le Col de Fenestre

Ce col est une voie de communication directe entre la Vallée Gesso et la Vésubie, fréquentée depuis l'antiquité et traversé – entre histoire et légende – par saints, empereurs et armées. Avant que la Maison de Savoie ne dispose d'un accès direct à la mer, le Col de Fenestre a aussi été une importante voie de commerce du sel.
Son toponyme, déjà mentionné en 1041, est resté presque inchangé jusqu'à nos jours: Col de Fenestre ou, ainsi que l'appellent les cartes militaires du début du XXe siècle, Col des Fenestres. Il faut toutefois considérer comme correcte la forme au singulier, puisqu'elle fait allusion à un trou naturel (Fenêtre) s'ouvrant sur la crête nord-ouest du Cayre de la Madone.

lire la suite

Description

De San Giacomo d'Entracque (1226 m), en commun avec l'itinéraire "Le Refuge Soria Ellena"  {->22}, monter jusqu'à entrer sur le Plateau du Praiet.
Après la passerelle en bois qui traverse le Torrent Gesso de la Barra, il faut reprendre la piste en terre battue qui s'allonge vers le sud dans la vaste cuvette couverte de prés du Plateau du Praiet (1812 m, 2h10 de San Giacomo). Lorsqu'un autre bras du torrent est rencontré, il faut quitter la route carrossable qui monte au Refuge Soria Ellena et continuer à droite (sud) sur l'ancien chemin muletier (et par endroits effacé par les crues du torrent) pour le Col de Fenestre.
Le chemin muletier traverse le plateau, puis monte sur le versant droit du vallon par de larges lacets, en ignorant presque tout de suite, sur la gauche, l'embranchement pour la Pera de Fener.
Lorsque la vallée rétrécit, ignorer sur la gauche le sentier (non balisé) pour les ruines du Gîte Testata Gesso de la Barra (appelé par plusieurs autres noms sur les cartes et les guides) et passer sur la rive gauche.
Monter entre lacets et travers, ignorer sur la gauche une autre bifurcation pour l'ancien gîte anciennement militaire susmentionné, et franchir sur la droite un contrefort rocheux avant de rencontrer, à une altitude d'environ 2260 mètres, le sentier sur la gauche pour le petit Lac du Praiet (le détour, d'une dizaine de minutes, est vivement conseillé).
Autour des 2310 mètres d'altitude, ignorer sur la gauche l'embranchement pour une ancienne cabane de chasse. Un long travers parmi les éboulis conduit le sentier vers la grosse caserne qui défendait le col et quelques lacets étroits montent au Col de Fenestre (2474 m, 2h05 du Plateau du Praiet).

Départ : San Giacomo di Entracque (1226 m)
Arrivée : Col de Fenestre (2474 m)
Communes traversées : Entracque, Saint-Martin-Vésubie

Profil altimétrique


Recommandations

En coeur de parc
Le Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est utile de connaître pour préparer son séjour

Accès routiers et parkings

De Borgo San Dalmazzo, remonter la Vallée Gesso. Après Valdieri, tourner à gauche pour Entracque. Avant le village, tourner à droite pour San Giacomo et puis encore à droite. Parking payant l'été.


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :